Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for août 2011

Les Québécois sont les esclaves de Bill Gates. Vendus les Québécois, soumis, la nuque baissée et le regard implorant!!! Burn them!!!!

Hum, bon j’exagère peut-être un peu. Mais figurez-vous que selon une étude d’Atinternet, 64.4% des internautes de la Province utilisent Explorer, le navigateur de Microsoft, pour surfer sur le web. Autant dire que les Québécois sont du genre conservateurs, vu que la moyenne du Canada (hors Québec) plafonne à 51.1%. Ca veut dire quoi, de la part d’une Nation revendiquant sa singularité au coeur de l’Amérique, de se laisser dominer ainsi par le géant de Seattle? Je suis déception! BURN!!!! Ce n’est pas parce que ce navigateur peu performant est livré d’office avec Windows (une pratique commerciale douteuse, de nature à imposer un monopole sans forcer) qu’on est obligé de l’utiliser.

Les Français, pour leur part, confirment leur réputation de puUrs rebelz, puisque seuls 44.6% d’entre eux emploient le navigateur de Microsoft.

A la décharge des Québécois, le terrain juridique Européen a entravé la quête monopolistique de Microsoft. La marque américaine avait déjà été condamnée par le Juge Européen parce qu’elle imposait Media Player avec Windows, ce qui tuait la concurrence dans l’œuf. La décision avait fait parler d’elle, et a sans doute rendu les internautes Européens plus prompts à chercher des solutions alternatives, y compris dans le domaine des navigateurs web.

Depuis l’émergence des navigateurs alternatifs, type Mozilla, Safari ou Google Chrome, Explorer cède lentement quelques pouces de son hégémonie dans le monde. Même au Québec (vendus!), la tendance est à la baisse, passant de 67 à 64% des parts de marché entre janvier et avril 2011. En France aussi, Explorer est passé de 47 à 44% sur cette période.

Mozilla se rapproche doucement du champion américain, avec 30% des parts de marché en France, 22% au Canada, 17% au Québec. Mais selon Grosoft, le principal concurrent d’Explorer devrait être Chrome. En 2009, Microsoft n’a pas caché son inquiétude en voyant Google lancer son propre navigateur. Google connaît tellement de succès auprès des internautes  que la firme a les moyens de venir chatouiller Bill Gates sur son terrain. Au point que Microsoft s’est soudain ému du risque de monopole du net pour Google via Chrome. C’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité. Une honte. BURN THE WITCH!!!!

Publicités

Read Full Post »

Les scientifiques sauveront la planète un jour, nous le savons tous. Mais pas tout suite, là ils sont occupés. A peine avons-nous le temps de digérer cette fameuse analyse traumatologique d’Astérix et Obélix, que nous voilà aux prises avec leurs derniers travaux: une interface de langage humains-dauphins. C’est en cours, c’est très sérieux, et manifestement, le docteur Denise Herzing, du Departement des Sciences Biologiques et Psychologiques à l’Université d’Atlantic Florida, y place beaucoup d’espoirs.

C’est que le sujet d’étude en vaut la peine. « Les dauphins forment probablement la deuxième espèce animale la plus intelligente de la planète » affirme-t-elle. Les number one, si vous n’en n’étiez pas persuadé en lisant cet article, c’est nous, et non les grands brochets. En effet, on attend toujours de la part des brochets scientifiques une étude sur, mettons, la cuisine espagnole. Elle n’est pas prête d’arriver. C’est donc nous les plus forts. De plus, on mange les brochets.

CHAT (c’est le petit nom de l’interface de langage entre humains et dauphins) est donc une sorte de  module grand comme un téléphone portable, auquel on aurait associé 2 mini hauts-parleurs et un clavier de poche. Le tout fonctionnerait à base d’algorithmes complexes qui permettront, si les travaux aboutissent, de décrypter la communication acoustique des dauphins. Le porteur du CHAT pourra donc les comprendre, et même leur répondre.

Hum. Le rêve de tous les fans de Flipper le Dauphin deviendra certes réalité. Mais à part ça? « Ce dispositif nous ouvre les portes d’une plus grande compréhension et d’une connexion avec d’autres êtres vivants », précise Denise Herzing, avant d’effectuer un salto arrière puis de frapper un gros ballon rouge lancé au dessus de la piscine.

Alors je ne sais pas si le but recherché est de trouver une source d’inspiration. Mais un truc qu’on connait déjà du mode de vie des dauphins, c’est qu’ils sont polygames. Et que ça commence à 10 ans (pour les mâles: 6 ans pour les femelles). Et un rapport, ça dure 20 secondes. Attention donc à ne pas se laisser déborder par l’enthousiasme de la découverte.

Cela dit, si les harengs d’Atlantique disposent d’une méthode infaillible pour que leur petit gobe l’intégralité de son assiette, je veux bien m’en inspirer. Et au moins, c’est pas les dauphins qui le pousseront à adopter le look Justin Bieber. Alors bravo les scientifiques, grâce à qui nous parlerons bientôt le dauphinois!

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :