Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘neige’

Il fallait bien illustrer le titre du blog quand même. Je vous rappelle qu’on n’y parle pas de météo, mais des sociétés française et québécoise. Elles sont cousines de langue mais différentes en bien des points, au point que l’actualité de l’une prend souvent un relief singulier aux yeux de l’autre. J’espère que les Québécois(es) et les Français(es) trouveront ici un lieu propice pour le constater.

Village des neiges à Montréal. Janvier 2012.

Ma voiture, avant une heure de pelletage pour la dégager de sa ceinture neigeuse. Janvier 2012.

Non ce n’est pas moi. Derrière par contre, c’est la tour du Stade Olympique de Montréal. Décembre 2011.

Publicités

Read Full Post »

Ce matin en me levant, après les vérifications d’usage, je me suis dit qu’il ne serait pas idiot d’expliquer pourquoi j’ai appelé ce blog ainsi. D’autant que je n’ai jamais envisagé de carrière dans la météo. Même s’il ne faut jurer de rien.

J’aime beaucoup les présentateurs météo. En France, c’est génial, ils vous accueillent d’un air bonnard, limite en se tapant dans les mains pour avoir l’air plus sympa que le temps prévu pour ce vendredi 20 mai, +2 minutes de soleil, bonne fête aux Bernardins.

Oui, il existe des personnes sur terre capables d’appeler leur fils Bernardin. Ou leur fille peut-être, on ne sait jamais avec ces gens-là.

Ah, mais finalement il va faire beau. « Regardez donc la carte satellite! », triomphe l’animateur. La carte satellite, c’est la preuve scientifique. Rien à ajouter. On est sous le choc de l’indéniable vérité qui vient de nous éclater à la figure. Ça tombe comme une brique sur le poil.  Et derrière on nous balance des températures certifiées. C’est beau de voir à quel point l’Homme moderne maîtrise tous les rouages du climat de la planète.

Et puis, le lendemain, même heure, Monsieur Météo a le visage ennuyé. Il nous explique que le mauvais temps actuel est dû à cette fâcheuse dépression, là, au bout de son doigt. D’ailleurs on la voit bien sur la carte satellite, alors pas la peine de gémir, fallait suivre. Tiens, c’est la fête aux Constantin.

Au Québec, la météo ne jouit pas d’un traitement bien différent. « Il pourrait faire beau, avec risque d’averse ». Alors évidemment, pendant l’hiver, par « risque d’averse » il faut comprendre « sortez vos pelles, tempête de neige » (carte satellite blanche). Globalement, règne tout autant la glorieuse incertitude du sport.

Disons-le tout net, la météo est une sacrée emmerdeuse. Au Québec, la région de Montérégie a été victime d’innondations historiques en avril dernier. Un mois plus tard, en France, 68% des nappes phréatiques ont un niveau d’eau en dessous de la normale. C’est mal fichu tout de même. A quoi ça sert de mâter Mère Nature par la violence, à base d’explosions thermonucléaires, gazole trop cher et pet de vache folle, si on n’obtient même pas le respect ?

Mais je m’égare. Pourquoi donc un blog nommé « il neige au Québec » ? Disons que s’il faut comparer la France et le Québec, c’est une différence qui saute aux yeux. Vu que cette confrontation sera l’idée principale du blog, cela me paraissait symbolique. Une idée géniale non ? Si avec ça je ne finis pas « immigré de l’année », je ne sais pas ce que je pourrai faire, à part Ministre de l’Environnement.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :